Autres, Mon Petit Monde à Moi

Qui suis je? Un tuto pour te découvrir et te sentir mieux. (DEUXIÈME PARTIE)

Bon revenons à nos moutons. On est dans le processus de se connaître mieux et de se faire du bien n’est ce pas? Parce que comme je l’ai déjà dit été répété la santé ça passe par l’alimentation et le sport, certes, mais par tellement d’autres sources d’épanouissement. Pour construire une maison il faut des fondations, des briques. Mais aussi de la peinture, de la soudure, de la menuiserie, pour pouvoir vivre décemment.

Souvent on me demande comme tu as fait pour te connaître. J’ai simplement cesser d’écouter les gens qui voulaient mieux me définir que moi même. On dit toujours :  » je suis responsable de ce que je dis pas de ce que tu comprends » . Et bien idem avec :  » je suis responsable de ce que je suis pas de ce que tu crois que je suis ou que j’ai été », surtout quand il s’agit de la famille. On dirait que nos personnalités et erreurs sont gravées dans la roche si tu écoutes certaines personnes. Mais ce n’est pas parce que eux n’ont pas le courage d’évoluer et qu’ils veulent rester dans leur a priori que nous sommes obligés de faire de même.

Déjà première étape, se rendre compte des bienfaits que l’on a. Quand on se rend compte dans quel environnement on vit et le positif qui s’en dégage, on est plus à même de faire la part des choses qu’on veut et ne veut plus dans nos vies. Et pour cela rien de tel que de remplir un cahier de gratitude au quotidien : apprécier les bonnes choses, les beaux moments, les belles humeurs, les bons plats, les petites choses de la vie qui nous ont comblé en ce jour. Prendre 5 minutes pour noter :aujourd’hui je suis reconnaissante pour… Dans ma vie. Ça va changer beaucoup de choses. Parce que quand on aime quelque chose on a envie de le revoir et le refaire autant de fois que possible. A contrario, ce qui nous cause du tort ou du chagrin ou même du mal, on va essayer de l’éloigner le plus possible, surtout si ce sont des personnes. Et c’est ainsi qu’au fil du temps, on va affiner ses goûts, améliorer ses relations, chasser le négatif et construire un monde qui nous ressemble. Ce carnet est super bien fait chez la FNAC (clique sur l’image) :

M.O.I. mon cahier d'écriture-thérapie
clique l’image

Et une fois éliminées les choses et personnes qui nous plombent, il sera bien plus aisé de se reconnecter à soi et donc de se connaître. Commencer par des choses simples comme des goûts alimentaires, de couleurs, de tissus, de météo, en vous disant tiens je préfère ceci et cela. Puis petit à petit évoluez vers la littérature, l’art, ce qui vous aide à construire vos opinions, votre culture, votre façon de voir le monde.

Personne n’a jamais dit que c’était facile d’être adulte et d’assumer ses différences, ses avis à la face du monde. Et pourtant qui que vous soyez vous êtes une plus value dans ce monde. Personne n’est vous, et vous n’êtes pas les autres. Votre vision de la vie est unique et donc intéressante. Encore faut il prendre le temps pour vous. C’est un processus.

Prenez le temps de relativiser votre place dans l’univers, recentrer vous sur l’essentiel, utiliser votre énergie avec parcimonie et pour ce qui en vaut la peine à vos yeux.

Pour terminer je te laisse en dessous quelques produits bien être que je te recommande en tant que naturopathe pour devenir la meilleure version de toi même, celle que tu aimes et que tu ne caches plus parce que tu es fière de ce que tu es et que tu sois au maximum de ton énergie et des tes capacités.

Tu es incroyable,unique et tu mérites le meilleur.

programmes-la vie-de-maman-sereine
clique l’image pour une vie de maman sereine
programmes-la-vie-sans-stress
Pour une vie sans surmenage clique sur l’image
Pour booster ton immunité, clique sur l’image
Autres, Mon Petit Monde à Moi

Qui suis je? Un tuto pour te découvrir et te sentir mieux. (PREMIERE PARTIE)

Sais tu que en naturopathie nous sommes dans une démarche holistique (ceci n’est pas un terme de shirk calmos). C’est à dire que nous devons prendre le patient dans sa globalité, avec son histoire, son état de santé, son alimentation, ses traumas etc etc…

Et le plus fréquemment avec mes patientes c’est l’aspect psychologique qui est forcément attaché à la somatisation du corps et cela se manifeste par des troubles soit de la peau, de la thyroide, alimentaires, dépressif. Je les aide donc à faire une profonde introspection et chercher le ou les éléments déclencheurs de tous les symptômes qu’elle expérimente.

Pour simplifier mes futures consultations, j’invite celles qui le souhaitent et même celles qui n’envisagent pas de consultation à lire les prochaines lignes. En effet énormément de personnes par manque de temps, d’estime d’elle, de discipline ou méthode, ont du mal à se définir, se décrire, dire : je suis moi , comme cela avec mes qualités mes défauts. Il m’est arrivé ça et je veux aller là.

Poser des mots sur les maux comme le veut l’expression.

Alors quelles clés utiliser pour ouvrir la porte de ses émotions, de ses réactions, pour aller mieux au quotidien? Certaines argumentent que c’est une perte de temps ou que c’est de la plainte gratuite. On dit tout le temps que pour aimer quelqu’un il faut le connaître, vivre avec cette personne, la découvrir. Alors pourquoi ne pas faire la même chose avec la personne avec qui on passe le plus de temps dans notre vie; à savoir nous même?

En premier lieu je t’invite si tu le peux à te trouver 15 minutes par jour où tu fais quelque chose uniquement pour toi, si possible dans le silence. Je sais de quoi je parle je sais que c’est hyper compliqué j’ai 5 enfants à la maison. Dont un bébé et une grande qui va passer son bac de français. Et tous mes enfants sont en école à la maison. Ahah. Donc je suis hyper sollicitée. Mais justement je ne me suis pas empêchée d’apprendre à me connaître en faisant petit à petit, à mon rythme ça m’a permis de mettre le doigt sur plusieurs acpects de ma personnalité qui me conduisent parfois à être border line dans un burn out ou en tout cas, dans le surmenage.

Je suis hypersensible, hyper exigente, et perfectionniste. Imagine le combo gagnant . Mais si j’ignorais ces choses là je ne pourrais pas en informer mon entourage par exemple et la communication serait très compliquée. Ils savent que je travaille là dessus pour m’améliorer et devenir plus « cool » ahah, du coup c’est plus fluide au niveau relationnel. T’imagines comment avoir pris seulement quelques minutes par jour, ça a aussi simplifié mes relations avec les autres et du coup avec moi même. Leur patience et bienveillance me renvoient une image de moi même moins négative que si ils me blâmaient à tour de bras sans comprendre mes réactions.

Alors 15 minutes par jour ce n’est pas obligé d’être en continu. Surtout si on n’est pas concentrée. Alors quoi faire à ce moment là?

Déjà se demander si on est en accord avec ses valeurs, si on fait des choses qui nous satisfont et nous permettent d’être épanouies ou si on est dans une routine qui nous ronge petit bout par petit bout.

Se demander si on a une activité professionnelle qui nous correspond, si on n’a pas envie d’être un peu plus indépendante financièrement, si pour arriver à nos buts , de voyage, d’expatriation, de décoration, de vêtements on ne pourrait pas apprendre ou se former dans de nouvelles choses? Par exemple sur internet de nos jours tu peux trouver plein plein de formations qui te permettent de découvrir de nouvelles facettes de ta personnalité qui te permettent d’avancer. T’as vu comme la boucle se boucle? Tu te découvres, tu choisis des nouveaux outils qui te permettent de te découvrir encore plus,être au maximum de tes capacités et être fière de toi.

Je te donne un exemple parmi d’autres, mais celui ci est fiable, des milliers de personnes ont déjà rejoint la formation de EMMA de AMBITIONS FEMININES, pour devenir une reine de l’affiliation ou pour débuter une formation en partant de zéro même si tu n’as pad d’idées. De chez toi elle te donne une méthodolgie détaillée en vidéos pour générer des revenus. Alors ce n’est pas magique hein, il faut y mettre un peu du sien, MAIS ça peut devenir très lucratif en faisant les bons choix et surtout tu peux avoir de l’argent qui rentre au bout d’un moment sans ne plus avoir à rien faire, et ça c’est quand même très très sympa non?

TOUTES LES FORMATIONS QUE JE TE RECOMMANDE SONT DANS LE MENU EN HAUT FONCE!

On me demande souvent sinon si je connais une formation pour débuter en naturopathie pour les bases (sachant que c’est un METIER et qu’on continue de se former et d’apprendre toute notre vie) et bien je trouve que cette formation a un rapport qualité prix plus que super pour débuter, avant peut être d’intégrer une école, ou pour pratiquer dans ta famille et je t’invite à foncer si c’est un sujet qui t’intéresse et je sais que ça en intéresse beaucoup. Idem la formation est dans mon menu en haut de la page et je t’invite à cliquer directementdessus.

Au fil de ta découverte de toi, tu vas peut être te rendre compte que tu es douée de par ton expérience personnelle et ton individualité pour un domaine en particulier. Sauf que tu ne sais pas comment t’y prendre pour développer une formation et ramener des clients. Et bien des gens ont pensé à tout et t’ont mâché le travail. Clique sur cette image encore une fois pour te permettre d’accéder à un exemple parmi tant d’autres. Je te propose ici des trucs de qualité avec des possibilités d’être satisfaite ou remboursée évidemment, on a ni de temps à perdre ni d’argent surtout par les temps qui courrent.

Clique sur l’image

Tu as des projets de partir à l’étranger parce que ton bien être ne peut pas être atteint par le fait de rester là où tu es actuellement. L’environnement dans lequel on vit à de gros impacts sur nos humeurs et notre vie quotidienne fatalement. Oui mais tu as peut car tu ne parles aucune langue pour t’intégrer avec les enfants dans la vie du pays dans lequel tu habites. L’anglais c’est la base. Bim quelqu’un te permet encore à moindre coût d’apprendre la langue rapidement. Clique sur l’image tu connais le truc maintenant hein.

J’apprends à parler anglais en 30 jours
clique sur l’image

Si tu n’as pas le temps actuellement de suivre une formation mais que tu as l’impression de ne pas être épanouie dans ton rôle de mère, tu peux écouter des podcasts sur Apple Podcast ou Podbean sur des sujets qui te tiennent à coeur.

Tu peux aussi utiliser des applications très sympas et utiles si tu n’as pas le temps de lire des livres avec tout ce que tu as à faire dans la journée, dans le même pricnipe que les podcasts. Il existe par exemple AUDIBLE, tu peux écouter des livres pour te détendre ou même encore pour apprendre de nouvelles choses en matière d’éducation si ça t’intéresse, ou des livres sur n’importe quelle sujet qui t’intéresse. Là encore tu peux télécharger ton premier livre gratuitement pour voir si tu es convaincue par cette méthode. TU PEUX CLIQUER ICI DIRECTEMENT POUR Y ACCEDER JE TE SIMPLIFIE TOUT.

Enfin pour les filles qui me lisent et qui sont musulmanes, apprendre à se connaître passe aussi par le fait de se connaître spirituellement et de se recharger pour se reconnecter. Quelques livres pour te reprendre en main (je mets ce site là car il est le plus facile à trouver dans le monde entier et je ne sais pas d’où tu viens comprends tu)

Par exemple :

Clique sur l’image

ou encore mon livre préféré sur le sujet vraiment :

Clique sur la couverture du livre

Et si tu n’es pas livre papier ou que tu as peur que tes enfants les déchirent tu as toujours l’option du KINDLE qui est une liseuse avec laquelle tu as accès à des livres moins chers TU PEUX CLIQUER ICI.

Je reviens avec la partie 2 de cet article rapidement pour te montrer encore de nouvelles méthodes pour te découvrir et te guérir en t’épanouissant.

Mon Petit Monde à Moi

Le régime pro métabolique : ce que tu dois savoir.

Ohlalala. Qu’est ce encore que cette folie? Un nouveau régime alimentaire? Où il ne faut consommer que des papayes vertes salé au sel de Petaouchnok?

Non. Je te rassure. Si tu me suis depuis longtemps tu sais que tu anti régime restrictif, brimant, et surtout à la mode. A chaque décennie sa folie. D’ailleurs je t’ai fait un article sur le keto il y a quelques temps ici si tu veux le lire.

S’alimenter ne devrait jamais être pour des raisons d’apparence physique. Perdez 5 kilos en 1 semaine ils te diront. Mais ils ne t’expliqueront pas qu’en même temps tu perdras d’innombrables vitamines,minéraux, tu perturberas tes hormones, et j’en passe.

Arrive donc le régime pro métabolique. Tu sais celui qui lorsque t’écoute ton corps, quand tu as fait le choix de l’éloigner des pesticides, de l’eau du robinet remplie d’hormones désintégrées et de métaux lourds, de nourritures bourrées d’additifs; celui qui donc te dit à un moment de la journée : ouhla j’ai comme une envie de moules…ou là je mangerai bien un bon poulet rôti, ou encore tiens il est 8h du matin et j’ai envie d’une belle omelette.

C’est donc le régime alimentaire qui colle le mieux à ce que TON CORPS et TON METABOLISME demandent. Loin des préconisations habituelles de « hmmm le tofu c’est super sain tu devrais essayer » alors que pour certaines personnes le soja est à bannir. Il n’ y a pas de bonne ou mauvais façon de s’alimenter hormis les traditionnels aliments super transformés remplis d’additifs. Ou les boissons gazeuses. Enfin tu auras compris. Tout ce qui est mort, et empoissonné et qui au delà de ne pas t’apporter de nutriments, ne t’apportent que des problèmes de santé.

Le régime pro métabolique c’est le régime de mémé. C’est comme çà que je l’appelle. Parce que les anciens le pratiquaient INSTINCTIVEMENT. Tout simplement parce qu’à l’époque, manger n’était pas une énième activité à faire au lance pierre, à base de ballotin de bouffe protéinée.

Alors ton métabolisme il a besoin de quoi pour vivre? De bonnes graisses, de bons sucres, de bonnes protéines, de bonnes vitamines pour les transformer en énergie, pour que ton système immunitaire marche de façon optimale. Dis comme ça tu dois te dire, Germaine tu n’as pas inventé le fil à couper le beurre dis moi. Certes, mais qui le pratique vraiment? Avec toutes les tendances alimentaires à base d’éviction, même dans le clan des naturopathes, on a plus appris à enlever des aliments qui seraient (conditionnel employé à propos) mauvais pour la santé (vade retro le beurre ça cause des crises cardiaques, vade retro les pâtes ça fait grossir) qu’à chercher ce qui fonctionne pour nous, même si de base on nous raconte que ce n’est pas bon pour la santé.

Les premières impactées par nos choix alimentaires sont nos hormones. On ne compte plus les cas d’hyperthyroidie,ou l’inverse, les gens qui font des insomnies, les femmes qui mettent des années à enfanter. Pollution, eau de mauvaise qualité, vaccins aux adjuvents discutables,stress, toujours plus de travail et évidemment nourriture innapropriée à chacun en sont les causes.

En affamant notre corps ou en le privant de certains produits car ils pourraient être potentiellement dangereux pour la santé, on détraque notre corps. Perso je kiffe le kale par exemple et si il est rempli de super vitamines, antio oxydant et fibres par exemple, pour autant je ne vais pas me descendre un smoothie au kale 1 à 2 fois par jour. J’ai remarqué que j’avais du mal depuis des années avec le lait de vache. Ou le lactose plus précisément. J’ai donc fait le choix de me tourner vers le fromage de chèvre, cru de préférence, et les laits végétaux (les plus basiques sans huile etc ajoutée). Et bien j’ai réapprivoisé le lait, en le prenant bio, entier, et surtout fermenté (je consomme du kéfir par exemple remplies de bactéries vivantes qui régénèrent la flore intestinale) et je ne remarque plus aucun signe d’intolérance au lait. Je le digère bien et je peux profiter des apports en calcium, vitamine D entre autre dont mon métabolisme a besoin.

Je n’affole pas mon système digestif avec des choses dites healthy mais perturbantes car inadaptées. Je ne suis pas un écureuil pour remplir mes abats joues de noisettes parce que ce serait bon, sous toute forme pour les cellules grises.

Alors que faire Ginette pour afin permettre à mon métabolisme de vivre sa meilleure vie. Contacter ta naturopathe préférée AKA moi même ahaha. Non je ne te mets pas de pression et je suis là pour t’aider.

En résumé il te faut te diriger vers des ressources alimentaires BIODISPONIBLES. Faciles à digérer, qui te donnent la pêche avant tout parce qu’à bon se nourrir pour être avachie sur son canapé devant Netflix. C’est celle qui te donne l’endurance, le jus nécessaire pour aller faire ta balade post boulot ou post dodo.

Et donc il te faut des GLUCIDES. Ouais je sais c’est ouf. C’est dingo. Mais si demain tu expliques à ta voiture qu’elle ne peut plus avoir d’essence pour rouler car ce n’est pas healthy, bien que ce ne soit que sa seule source d’énergie et que tu vas remplacer le Gazole par du jus d’herbes vertes remplies d’anti oxydants, il y a de grandes chances pour qu’elle crève dans les heures qui vont suivre.

Tu savais que si tu ne donnes pas suffisamment de glucose à ton corps, le type il va aller taper dans tes muscles, dans tes organes, causant ainsi des CARENCES?

Alors pour finir vers quoi tu vas donc diriger ton gentil ventre pour se nourrir? Des fruits, du poulet bio et qui court pour en faire des bouillons ressourçants, du miel non pasteurisé, du bon beurre, des oeufs bios de plein air, de l’eau filtrée si tu peux, de l’eau de coco, un peu comme si tu allais faire ta chasse et ta cueillette t’as compris?

Me nourrir uniquement de ça? Tu peux rajouter des fruits secs en quantité normale, des légumes évidemment pour tout leur beau panel vitaminé, du pain au levain aussi, mais tu auras compris le point commun de tous ces aliments : bruts, qualitatifs, simples, nourrissants.

La nourriture ne devrait jamais être associée à l’esthéthique (ne comprends pas par là que je fais l’apologie de l’obésite morbide, je te vois Karen), mais un bon métabolisme n’est pas forcément reflété par une taille 36 mon amie. La nourriture doit être associé avec santé, force, vitalité, bonne humeur, digestion qui pète la forme, transit fluide (caca 1 fois par jour), bon endormissement, une bonne libido.

Alors toi aussi tu vas chouchouter ton métabolisme?

Autres

Détox digitale et pourquoi pas ?

Nos téléphones sont devenus des extensions de nos mains.
C’est un fait et une nouvelle norme. Qui n’a jamais été sur le point de sortir et en recherche désespérée de cet organe quasi vital pour la majorité ?
Un comportement qui va pourtant à l’encontre de notre nature. On me dira sûrement autre temps autre mœurs, cependant ne visons nous pas des avancées meilleures pour nous dans ces nouveaux temps ?


Je fais partie de ce groupe ne te méprends pas, je suis une serial photographe en série, dès que je le peux j’immortalise mon environnement.
Sauf que.
Le propre de l’humain étant de s’améliorer avec l’âge à priori, et au vue de mon travail de Naturopathe, je cherche en permanence des idées pour rendre ma vie plus saine et plus agréable.
Je l’ai déjà dit mais je ne suis pas nutritionniste. Si la pleine santé n’était qu’une histoire de tofu et de régime alimentaire ça se saurait.


Dans une démarche holistique et donc globale de la santé, il est bon de repenser tous les axes de nos vies pour arriver à une harmonie heureuse entre soi et soi même.
Alors le bien manger, le retour à la nature, le coocooning, réapprendre à respirer, tous ces facteurs sont importants dans ce but. Mais éliminer les pollutions énergétiques et la charge mentale supplémentaire sont tout aussi importants.
Alors detox digitale oui mais comment ? Petit geste simple et bête, débrancher la box durant la nuit. Si on réfléchit bien on n’a pas forcément besoin d’internet la nuit. Si urgence le réseau téléphonique fonctionne. Mettre son téléphone en mode avion. Et installer dès la tombée de la nuit un filtre bleu s’il n’en existe pas déjà sur votre téléphone. Se forcer à ne pas aller au lit avec son écran si cela est possible. Ou au moins éviter les informations contrariantes, les comptes de réseaux sociaux stressants, les séries violentes, les films bruyants.
Commencer par une demie journée par semaine en laissant son téléphone éteint dans sa chambre et vaquer à ses occupations pour ceux qui peuvent rester à la maison. Ou attendre le week end pour le faire. Chiller et se détendre ne signifie pas forcément écran. Ni pour les grands ni pour les enfants. Il n’y a rien de désuet de revenir vers des jeux de société le dessin, la lecture, les jeux de construction. Apprendre à repasser du temps en famille et à communiquer quoi de plus important ? Vous en gagnerez en qualité de vie et en cohésion familiale.


Puis une journée entière par semaine débrancher la box, éteignez tous les écrans et en cette saison créer une ambiance chaleureuse à la maison, cosy et faites des cabanes avec les enfants dans le salon, des séquences de câlins en boucle, des sessions pâtisseries et chocolat chaud.
Reconnectez avec votre enfant intérieur, fuyez les informations, les comptes, les disputes, les contrariétés du boulot.
Créer vous un espace bien être où vous n’avez aucun compte à rendre ou vous êtes vous même sans compromis, sans comparaison avec les autres.
Et puis profitez en pour faire un bilan. Est ce que vous avez réellement besoin de tous ces abonnements streaming vidéos ? Vos échanges avec certaines personnes sont ils sincères ou machinaux ?
Bonne detox à vous.

Autres

L’automne : cette belle saison pourtant synonyme de dépression saisonnière pour certains.

Je l’ai déjà dit depuis des années ,l’automne est vraiment ma saison préférée. Les couleurs, les odeurs, l’ambiance, tout me ramène à mon enfance. J’ai la chance de vivre à la campagne comme quand j’étais enfant, alors ce changement de saison est particulèrement magnifique. Les arbres deviennent dorées, l’humus ressort.

dav

Cependant pour une partie de la population, l’automne rime avec dépression saisonnière. Alors pourquoi cette dépression qui court environ de Octobre à Mars? On pense à des facteurs génétiques,le rythme circadien qui est perturbé par le changement d’heure,et qui a un impact sur la production de sérotonine et mélatonine.L’âge aussi peut être un facteur. Bref. Je précise que ce n’est pas une dépression qui est liée à une dépression récurrente ,mais ponctuelle.

On a tendance à se recroqueviller sur soi, limiter les sorties. Les symptômes les plus courants sont :la perte d’envie de faire des choses qui nous réjouissent habituellement, forte anxiété, peu d’énergie et productivité, tendance à se réfugier dans le sommeil ou au contraire des insomnies fréquentes, prise de poids, fringales, mal à se concentrer, parfois de la tristesse et même de l’agressivité parfois.

Alors que faire pour enrayer ce mal être saisonnier? La première chose que je te conseille évidemment c’est de te rapprocher de ta naturopathe habituelle et voir pour des conseils personnalisés. Mais on peut donner des pistes généralistes qui conviendront plus ou moins bien au plus grand nombre.

Consommer 1 à 2 fois par jour de la tisane de camomille. Je trouve également très efficace l’eau florale pure de camomille matricaire, que l’on trouve sous forme de spray dans certains magasins bios. Attention à bien prendre celle qui se consomme.

Les fleurs de bach sans alcool sont aussi à considérer. Le très connu « rescue » évidemment, mais celle à base de moutarde peut aussi faire le travail. Vous en trouverez ici (zéro partenariat ou rémunération c’est juste pour vous simplifier la vie. Je n’ai jamais acheté sur ce site, c’est à titre d’exemple).

S’exposer aux rayons de soleil du matin si vous vivez dans une région ensoleillée sera très bénéfique. Sinon on n’oublie pas de se complémenter en vitamine D. On laisse de côté les unidoses qu’on nous prescrit en général,qui peuvent provoquer une hypercalcémie car le corps n’est pas habitué à traiter autant de vitamines d’un coup. On se dirige vers des gouttes diluées dans de l’huile à prendre tous les matins pendant 6 mois. En terme de dosage pour adultes on privilégié les 400 à 1000 UI.

sdr

On en trouve également dans l’alimentation, notamment des poissons gras, comme la sardine, le jaune d’oeuf. On peut également faire des cures d’huile de foie de morue ou de thon en gélules, c’est ce que ma mère a fait avec nous durant toute mon enfance. Pour les amateurs, le foie de boeuf ou de veau en contient également.

On pense à méditer aussi, à se faire des moments coocooning encouragés par le manque de lumière, on met des bougies à la cire naturelle parfumées, on se fait des tisanes (choco de Yogi tea est particulièrement sympa) ou des chocolats chauds avec un bon chocolat à 70% et du lait végétal (riz et coco pour les chocolats chauds c’est génial). On ajoute de la cannelle un peu partout, on se fait des laits d’or à base de curcuma et gingembre et on abuse de soupes aux légumes de saison notamment la butternut.

Enfin bre fon prend soin de soi encore plus que d’habitude. On se trouve des activités d’intérieur autre que Netflix, on apprend à tricoter, on lit des livres qui nous font du bien.

Courage!

Autres

Mon expérience Papillomavirus. Mes conseils Naturo.

Je débute cet article en te disant même si tu n’as pas encore lu mon histoire : si tu as plus de 25 ans et que tu n’as jamais fait de frottis ou qu’il a plus de 2 ans, fonce chez ta sage femme ou ta gynécologue, et demande en un. C’est un ordre.

Papillomavirus. Ou HPV. En soi rien de grave. On est un grand nombre à être porteurs de ce virus, puis qu’il se transmet par voie sexuelle. Et pas beosin d’avoir eu de multiples partenaires, un suffit. J’en suis la preuve vivante. Concrètement il y a plusieurs typres de souches, pour la plupart bénines. Deux souches sont responsables sur le long terme dans le processus du cancer du col de l’utérus, le HPV 16 et le HPV 18.

Me concernant en Janvier 2020,suite à un frottis non prévu, au retour d’un week end heureux, ma sage femme m’appelle et m’annonce que les résultats révèlent un HPV 16 et des cellules anormales. Gross stress. Je fais quelques recherches car honnêtement je n’avais jamais entendu parler du HPV. (Oui pour une naturopathe, c’est un peu ballot).

Je lis les mots Cancer du col et je m’effondre. Choc de l’ignorance évidemment. Je rentre chez moi et sous les conseils de ma SF j’appelle l’hôpital de ma ville pour prendre rdv pour une colposcopie. C’est un examen non douloureux, sans anesthésie, durant lequel on inspecte le col de l’utérus et dans lequel on injecte un colorant afin de révéler d’éventuelles lésions. Une biopsie est réalisée sur un fragment du col qui serait donc touché. Cela a pris tout au plus 10 minutes, je n’ai pas eu de douleurs ni de saignements consécutifs. On me dit que si tout va bien je recevrai un courrier sous 15 à 20 jours, si c’est négatif, on m’appelera.

De nature pessismiste surtout quand il s’agit de médecine traditionnelle, j’attends un appel à tout moment. Mais Début avril 2020 je reçois un courrier à la maison. RAS. Il faut dire que entre Janvier et Mars, après quelques recherches de part mon job, je me suis auto prescrit un traitement de 2 mois à base d’ampoules de shiitaké, thym, et echinacée. . Cela semble avoir fait effet. Je repars donc dans la vie le coeur léger. Je dois refaire un contrôle 6 mois après.

Au mois d’août 2020 je refais un frottis car j’avais un rdv pour autre chose. Cette fois ci c’est douloureux et je vois que du sang part dans le tube destiné au labo. 10 jours après la sage femme m’appelle le résultat est bon mais néanmoins on me demande de le refaire car le sang a corrpu certaines données.

La rentrée se profile, je suis overbookee, j’ouvre mon cabinet de naturopathie, tout s’emballe, puis je me fais une énorme entorse à la cheville avec 7 semaines d’immobilisation. Puis j’apprends que je suis enceinte. Je vais à mon premier rdv sage femme quand je suis à plus de 2 mois de grossesse, l’écho de datation est faite quasi vers 3 mois. Et à ce moment là la sage femme qui me suit me dit : pas d’urgence on fera un frottis quand vous aurez accouché.

hdr

La grossesse se déroule. Je ne pense plus du tout à tout ça. J’accouche, les suites de couches sont compliquées car j’ai fait 4 nuits d’insomnie à l’hôpital, et 3 jours après bébé est hospitalisé pour une bactérie dans le rein. Je n’ai aucun répit, aucun repos. Pendant l’hospitalisation de bébé je profite d’être sur place et je demande un prélèvement vaginal car je sens que quelque chose cloche. Personne ne m’appelle pour les résultats, j’essaie en vain d’avoir le service des sages femmes une dizaine de jours après le prélèvement. Enfin on me répond et réponse vague : ouhla il vous fait faire une cure de probiotiques ( que je faisais déjà de moi même) car votre flore n’est pas jolie. Rien de plus. Je reçois les résultats chez moi 5 jours plus tard. J’ai un streptocoque ! Pourquoi ne me l’a t elle pas dit au téléphone. Je me traite avec de l’extrait de pamplemousse mais je traverse des moments difficiles, rentrée des enfants, seule avec les 5 depuis l’accouchement, je suis épuisée, je laisse traîner. Enfin mon médecin me prescrit un antibiotique fort à mettre localement.

Au bout de quelques jours, je me sens un peu mieux, je fais une cure de probiotiques par le bas également.

Puis rebelotte je sens comme une gêne en bas c’est désagréable, sachant que je n’ai jamais eu de mycoses de ma vie je découvre ces sensations désagréables.

J’appelle la sage femme en bas de la rue en urgence, elle me prend entre 2 patientes, me fait un prélèvement vaginal. Résultat 4 jours plus tard, une nouvelle infection avec une nouvelle bactérie. Elle me dit que de nos jours c’est courant d’être contaminée à l’hôpital (!!!!!) et que c’est là bas que j’ai attrapé le streptocoque et cette bactérie. Elle me prescrit des antibios incompatibles avec l’allaitement, je décide de faire les choses moi même, en achetant un savon intime bio auquel j’ajoute de l’ extrait de pamplemousse et ouf ça disparaît. Elle me dit une fois l’infection soignée qu’ il faut faire un frottis de contrôle quand même.

Je m’exécute. Je me présente à nouveau au cabinet. Frottis. Je ne sens rien. Ça va vite. Elle me dit qu’elle m’appelle uniquement si le résultat est négatif. 10 jours s’écoulent comme prévu et pas d’appel. Je me dis ouf c’est bon cette histoire est enfin terminée plus de hpv, plus de bactéries, la vie peut reprendre.

Sauf que. Au 10 ème jour elle m’appelle. Message sur répondeur. Madame vos résultats de frottis sont très mauvais, rappelez moi. Je passe les récupérer et effectivement, le hpv est toujours là ou plutôt est revenu ( car ce sont des virus qui peuvent rester en sommeil des années) sûrement encouragé par mon épuisement post partum, mes nuits blanches et donc mon système immunitaire HS, malgré une alimentation carrée, adaptée, j’ai pris un sacré coup à la santé.

Résultat : dysplasie de haut grade. Lésion et cellules pré cancéreuses.

Rebelotte. On repart pour une colposcopie. Cette fois ci pas de traitement au shiitaké car j’allaite et les ampoules ne sont pas prévues pour cette période de vie. Alors j’improvise. Pollen d’acacia congelé, zinc en gélules et retour à un régime méditerranéen strict. Même si je ne suis pas du tout pour les régimes alimentaires tu le sais, dans mon cas, il me faut du simple, peu de glucides, et je n’ai pas le courage de me lancer dans du keto qui serait recommandé pour un temps car je ne peux pas renoncer aux fibres apportées par les fruits et légumes que je chéris tant.

Je te donne rdv d’ici quelques temps pour les résultats de cette colposcopie et voir si chirurgie il y aura avec une conisation du col c’est à dire qu’on enleve un bout du col de l’utérus pour enlever les cellules pré cancéreuses. Mais j’ai espoir et je suis positive, et je crois au fait que d’ici là, inchaaAllah, mes résultats seront meilleurs et que j’éviterai la chirurgie.

En tout cas. Sois plus au fait que moi. Sois plus responsable. Et fais toi dépister. Quel que soit ton passé, ton présent, tu as peut être ce virus en toi, et il suffit d’un moment off de ton corps pour le réanimer. Alors toutes à vos frottis.

Autres

L’épuisement post partum, si on m’avait prévenu…

Je rentre dans le vif du sujet sans plus de protocole. Le Web français est mal fichu et mal achalandé quand il s’agit de plein de sujets concernant le maternage. Le Web anglophone est bien plus fourni et c’est là que j’ai trouvé ce que j’avais. Un « pnd ». Je trouvais que le burn out ne collait pas du tout à ce que j’experimentais, ni la définition de dépression post partum. Et là, révélation, je souffre d épuisement post natal. Alors dit comme ça ça semble comme une énieme plainte de gonzesses, je te vois froncer les sourcils à croire que je fais ma Cosette.

Figure toi que l’objet de cet article est simplement de mettre en lumière les méfaits avérés des exigences que l’on a dans les pays occidentaux envers la femme post accouchement.

Une émission diffusée à la télé dit : ces mamans ont des vies à 100 à l’heure mais leur priorité reste leur famille « . Voilà. Il faut être partout sur tous les fronts. Parfaite. Et muette. Forte surtout. Sinon t’es pas une meuf de l’an 2000.

On te surprotège ( enfin bébé parce que n’oublie pas tu n’es qu’un kinder surprise, cf un de mes articles précédents) et on te surmedicalise pendant toute la grossesse, mais une fois que t’as pondu c’est à ciao bonsoir débrouille toi Bernadette et stp en plus ne fais pas trop de bruit.

Donc 9 mois de grossesse, mise au monde d’un être vivant, parfois dans des conditions difficiles, césarienne et Cie , famille qui n’a pas le temps de se préoccuper de savoir si tu vas bien, ou qui est trop loin, conjoint qui a peu ou pas de congé parental, charge des aînés à s’occuper, et hop tu dois te lever 2 jours après, le vagin ravagé mais le sourire aux lèvres et prête à reprendre une vie « normale », sans aide, sans compassion.

Il faut se concentrer absolument sur les besoins de bébé, ce qui est logique puisque c’est un être qui vient de débarquer dans ce monde de fous après 9 mois au chaud. Mais les besoins de maman, on en fait quoi ? Elle les roule en boule et leur met une pichenette comme une crotte de nez ?

Dramatique. Alors si en plus tu es comme moi, éduquée et conditionnée à tout faire bien, l’amour qu’on te donne découlant de tes performances à tous les niveaux, et maîtresse de la culpabilité, si une miette traîne ou le linge n’est pas pendu dans les heures suivants le lavage, imagine la pression post partum qui te retombe dessus.

Alors on te dira mais fallait anticiper, congeler des bons petits plats avant, faire venir tata Francine, déléguer au papa. Ben ouais mais pour un faible pourcentage de femmes c’est possible tout ça. Dans certaines cultures pendant 40 jours la femme qui accouche est une reine qui ne touche pas une casserole ou un balai, qui voit son bébé se faire bercer par des bras aimants et familiers en relais.

Ici. Rien. Le néant. Tout juste un suivi sage femme 6 semaines après. Dans l’entre temps tu te gères les nuits blanches ou entrecoupées, la découverte d’un nouveau né et de ses pleurs, la chute des hormones, les autres enfants à gérer, les tâches du quotidien à reprendre rapidement, pour certaines même le travail au bout de un mois ou 2. La folie.

Si on m’avait demandé de reprendre le boulot aux 3 mois du dernier j’en aurais été incapable. Marcher jusqu’aux aux toilettes est déjà une épreuve.

L’épuisement post partum si il n’est pas diagnostique et pris en charge rapidement peut s’éterniser. Des mois. Et même des années.

Alors que faire madame la naturo ? Moi même victime de tout ça je suis le cordonnier super mal chaussé.

Il faut déjà qu’il y ait des informations sur cela. Des campagnes de pub pourquoi pas. Un vrai système qui se mette en place. Des doûlas reconnues, spécialisées et légitimée s dans ce suivi post partum. Il faut que l’on cesse de dire à la maman de se reposer quand bébé dort car notre corps n’est pas une machine programmable, avec un bouton on/ off. Il faut arrêter de faire croire qu’un bébé dort 21h par jour à la naissance et que la mère peut se reposer à loisir. Il faut arrêter d’attendre que la maman crie à l’aide alors qu’on connaît sa situation. Il faut que maman mange des nourritures riches saines si possibles préparées avec amour par l’entourage. Il faut chouchouter maman et ne pas l’abandonner pour qu’elle puisse chouchouter à son tour son bébé.

Être mère ce n’est pas anodin, complètement bateau sous prétexte que l’on fait ça depuis des millénaires. Donner la vie c’est pas comme faire caca. On ne tire pas la chasse d’eau et tout part. Être mère c’est être un pilier de ce monde, c’est être la garantie de la survie de l’humanité. Redorons le blason de la mère qui accouche.

Jaurais aimé savoir tout ça et j’en paie les pots cassés. Et arrêtons de dire soyez préparées. Anticipez. Non soyez là vous gens autour, c’est tout ce qu’on vous demande.

Autres

Avoir des ados…

Ah ouais ici c’est intergénérationnel. Je te passe du bébé à l’ado en un claquement de doigt. Après j’ai un peu tous les âges à la maison, vois tu, donc mon expérience personnelle est unique et sans limites.

Alors avoir des ados en 2021, suicide ou panacée ? Vous avez 4h, page double, et stylo à plumes.

Tu sais ce qui m’énerve, c’est quand les gens ont le culot de te dire :  » Ouais mais c’est bon ils se gèrent tous seuls, ils sont grands. » Euh, évidemment dès 13 ans d’ailleurs je les envoie chasser leur propre gibier avec leurs dents dans la forêt, douche avec la pluie, et pour l’école c’est débrouille toi dans la rue à vendre des champignons aux mamies de la ville pour apprendre à compter.

La blague. Alors oui bien sûr que mes filles de 15 et 16 ans sont autonomes sur plein de choses, savent tenir une maison intégralement, savent faire des courses seules, faire à manger, savent mettre un plein d’essence, changer des couches, apprendre des leçons sans que je ne sois derrière leur bas du dos. Alhamdoulillahi. Et heureusement j’ai envie de dire. J’ai quand même de la chance d’avoir des bonnes gamines Allahibaarak.

Mais. Parce que il y a toujours un mais avant juin, hum, ça n’en reste pas moins des enfants, avec des besoins, des émotions, en perpétuel conflit intérieur, avec des problèmes vachement plus compliqués qu’une diarrhée dans une couche. Mon aînée me dit qu’être ado en ces temps un peu fou, c’est un beau me*dier.

Hormones en ébullition, corps qui change, échec scolaire, harcèlement pour certains, recherche sans cesse de personnalités, goûts et en construction permanente.

Alors comment communiquer avec un ado? Déjà ouvrir sa bouche est un bon début. Leur parler comme un égal. Choisir ces combats. Ne pas avoir de tabous. Être la personne vers laquelle ils se tournent plutôt qu’internet. Aller vers eux. Fouiller. Creuser. Faire des trucs avec un seul d’êntre eux. Être là mais pas trop. Leur faire confiance un minimum. Mais tout ce job commence avec un peu de bon sens dès la sortie des couches justement. Une relation ça se bâtit dans le temps, dans l’échange, dans la sueur, dans l’intelligence, et surtout pas, mais alors surtout pas dans une relation de dominant et dominé. Ouste les techniques éducatives des années 30. Pitié. Et tout se construit dans l’exemple. Si tu es un humain à peu près décent, et présent, il y a de fortes probabilités pour que ton gosse soit un peu pareil.

Honnêtement il n’y a pas de recettes miracles. L’amour étant toujours la solution. Et le chocolat aussi. Mais dans ce cas là ça ne nous aide pas des masses.

Je te mets la liste ici de livres à lire ou pour apprendre que mes ados aiment bien, ou les jeux de société auxquels on joue en famille, ou les moyens qu’ils utilisent pour se vider le cœur et l’esprit.

La série de livres que ma deuxième lit (clique ici) ou encore celle là elle les a tous je crois (clique ici) et celui là c’est son préféré (clique ici)

Mon ado aînée qui kiffe le Coréen (clique ici) L’ultime journal pour descendre les parents ahaha super joli au passage (clique ici)

Et en famille on joue au classique cluedo (clique ici) ou on a testé les escape room à la maison et c’est génial !! (clique ici)

Autres

Si t’es maman, t’es ninja.

Si je te jure. Tu as sûrement déjà vécu des scènes similaires à celles que je vais décrire, tu mérites donc ton badge de ninja, qu’on se le dise.

Avoir un bébé c’est développer des techniques signes des services secrets pour maîtriser les sons, l’air et tes articulations.

Tu allaites bébé, il s’endort au sein comme d’habitude. Si toi aussi tu as le modèle de bébé qui se réveille dès que tu le poses sur une surface qui n’est pas toi, alors tu vas employer une énergie incroyable, pensant que cette fois sera la bonne pour poser ton bambin et aller enfin faire pipi pour la seule fois de la journée. Tu vas le déposer délicatement, extraire ton bras de dessous sa tête en remplaçant par ton autre main, retenir ta respiration, glisser du matelas comme si tu étais du fromage à raclette fondu, te lever d’une position improbable, et là, drame, ton genou gauche décide à se moment là de te prouver qu’il est mécaniquement capable de produire un son digne d’une fanfare, et il n’en faut pas moins pour réveiller bébé.

Oui. True Story.

Ou alors t’as oublié tes lunettes dans ta chambre, et tu dois retourner sur le lieu où tu as mis 2h à endormir bébé. Tu pousses la porte évidemment dans le plus grand des silences ( penses à huiler les gonds, anticipe), tu rentres en semi rampant pour ne pas qu’il voit ta silhouette au cas où il ne dormirait que d’un œil, et là, drame à nouveau, ton petit orteil shoote dans la commode, tu retiens un cri, trop tard, bébé t’a senti.

Je pourrais continuer comme ça toute la journée. Mais finalement, je te dis juste que tu es un héros des temps modernes, et que tu mérites le badge d’honneur décerné par les tortues ninja.

Autres

Apparemment je ne suis qu’un kinder surmédicalisé …

Tu dois te dire, wow, mais elle a fumé la go, elle se prend pour un chocolat. Nan t’inquiète, malgré ma fatigue actuelle, dû à de récents événements familiaux, je ne me drogue pas.

Je vais continuer sur le sujet de la maternité mais cette fois, avant l’accouchement. Je te parle de la grossesse.

Être enceinte. Ce formidable moment tant attendu par les 3/4 des femmes sur cette planète. Qu’on te fait miroiter comme un épanouissement incroyable et j’y reviendrai dans un autre article, parce que pour beaucoup de femmes, c’est aussi un moment de maladie, de doutes, de souffrance. Pour l’heure je souhaite aborder le côté médical de la chose.

En 2021,la grossesse est apparemment considérée comme une maladie, tant les suivis sont complexes, redondants et culpabilisants. Mais surtout, les gynécos, sages femmes sauf exception et autres, semblent plus concernés par bébé que par toi du début à la fin. Combien de fois ai je entendu durant ma dernière grossesse cette phrase : oui mais ce qui est important c’est le bien être de bébé. Hmmmmmm, OK, sinon moi je pue ? Parce que jusqu’à preuve du contraire si maman ne va pas bien, bébé non plus. Enfin je ne sais pas, je ne suis pas scientifique, mais à moins d’être un kinder surprise en chocolat, dont le jouet à l’intérieur n’est pas impacté si on le bouffe, je pense fortement que le bien être de maman devrait être la priorité non ?

Alors oui être enceinte c’est une responsabilité, on ne s’engage pas dans ce projet si on compte descendre une bouteille de pinot noir tous les soirs, ou sauter en parachute à 7 mois de grossesse. Duhhh ! Pour autant, les contrôles mensuels, les prises de sang à répétition, les touches vaginaux systématiques, les prévisions de poids avec échographie numéro 4 et 5 sait on jamais, les régimes alimentaires (si tu les écoutes on a toutes du diabète gestationnel de nos jours), ou à contrario nous faire avaler des substances infâmes (glucose pur bonjour), nous répéter tous les mois « vous avez mis vos bas de contention, il y a des risques madame », tout ça sans se soucier une seconde de maman, mais uniquement de bébé, c’est quand même une grosses blague.

Alors personnellement j’ai suivi mon instinct, je ne t’encourage pas à faire de même, mais quand on m’a proposé pour le dernier un déclenchement 15 jours avant pour suspicion de macrosomie, ( bon les 2 précédents faisaient 4kg 500 à la naissance), j’ai refusé entre autre. Parce que moi, je ne suis pas qu’un kinder surprise et que je suis un être humain avant tout, j’ai décidé de penser à moi, pour penser à lui, aussi.