Autres, Mon Petit Monde à Moi, prométabolique

Routines & Organisation famille nombreuse ( Mes astuces, mes bons plans)

Si tu me suis depuis un moment, et c’est possible puisque ce blog a plus de 10 ans, tu sais que j’ai plusieurs enfants. Et que j’ai toujours fait l’école à la maison. Aujourd’hui j’en ai 5 ( et l’usine ferme ses portes hein stop…) Et étant un petit peu maniaque sur les bords, j’ai toujours essayé de maintenir un foyer propre et rangé malgré le fait d’avoir des énergumènes dans les pattes ahaha, toute la journée.

Et ce n’est même pas parce que je recevais des gens à la maison et que je pensais qu’on allait me juger. Parce que je suis un loup solitaire et je n’ai pas d’amies. Ahah. Non. Simplement j’estime qu’on ne peut pas évoluer dans le chaos, et que chaque chose à sa place, et chaque place a une chose.

Première règle : responsabiliser les enfants dès tout petit. Ça ne veut pas dire que tu les prends pour des mini esclaves, ça veut juste dire que tu n’en es pas une! On fait déjà beaucoup au quotidien, et une famille c’est une communauté. Et pour que chaque membre de cette communauté soit considéré d’égal à égal, alors chacun doit contribuer selon son âge et ses possibilités à la maison. Exemple : bébé a 14 mois et depuis qu’il marche on lui a appris à aller jeter sa couche sale à la poubelle ( sous supervision) .

Mes astuces : commencer tôt à leur donner des tâches dont ils peuvent être fiers. Les encourager. Les féliciter. Souligner l’effort. Quand ils sont petits le tableau à points marche bien, à cet âge là entre 0 et 6 ans ils n’ont pas la maturité suffisante pour comprendre qu’aider c’est s’aider. Et oui. Apprendre à faire c’est surtout pour devenir autonome et ne pas être une charge à l’âge adulte. À partir de 7 ans ou 8 ans, je trouve que le tableau à points est contre productif, parce que l’enfant intègre le principe du donnant donnant. Apprendre à aider doit aussi être fait avec le coeur, avec la présence d’esprit que non tout travail ne mérite pas salaire. Maman ne demande pas des bonbons à chaque fois qu’elle passe l’aspirateur. Elle passe l’aspirateur pour qu’elle puisse elle aussi évoluer dans un environnement propre. C’est ça que l’enfant doit intégrer. La discipline qui restera toute sa vie. Je fais pour être bien. Si je procrastine ou que j’ai la flemme, alors je ne me sentirai pas bien. Et je me plaindrais de ne pas être bien.

Deuxième règle : On communique! En cloisonnant les adultes VS les enfants, il y a peu de chances que les enfants fassent leur tâche de gaieté de cœur. La meilleure éducation c’est l’éducation par l’exemple. Mais aussi celle où tous les membres du foyer peuvent exprimer ce qu’ils ont sur le cœur. On ne vit pas sous un régime de dictature. Toutes les idées sont bonnes à prendre. Et si l’un ne veut pas de sa tâche, alors on peut en discuter et échanger contre une autre. Ici depuis des années, la routine est établie : fiston débarrasse la table du petit dej, ma fille de 16 ans le midi, ma fille de 17 ans le soir. Tout le monde a intégré la routine et cela fait bien longtemps que plus personne ne discute cette répartition des tâches. Idem pour leur lit. Tout le monde le fait tous les jours. Mais tout est ouvert à discussion.

Troisième règle : la constance. Si on veut que les enfants aient des routines réglées, alors les parents doivent aussi avoir une routine déterminée. Le cerveau aime les repères, les enfants aussi. Ça procure un sentiment de sécurité. Heure de lever et de coucher similaires tous les jours, repas pris à la même heure tous les jours, bref. Un univers organisé commence par un temps maîtrisé. ( Hors imprévus).

Quatrième règle : on trie, on jette tous les 6 mois, plus selon vos goûts. On ne stocke pas. On ne garde pas au cas où. Pour un ménage rapide et optimal, on essaie d’avoir un intérieur le plus minimaliste possible. Idem pour les garde robes des enfants. On trie, on donne, on jette. Un objet a un but. Un seul. Lui donner une valeur sentimentale c’est divertir son esprit de quelque chose qu’on n’a pas envie de régler intérieurement. Comme pour les achats compulsifs. On détourne au lieu de confronter. Ce meuble te rappelle un membre de ta famille. Mais il est disloqué et ne sert plus à rien. Prends quelques heures pour faire ton deuil de la personne aimée, écris sur une feuille tout ce que tu aimais chez elle, les beaux souvenirs en commun. Une personne doit être célébrée par ce qu’elle a vécu, pas par ses possessions laissées derrière elle.

Cinquième règle : planifier. Avoir plusieurs enfants ça ne laisse que peu de place à l’improvisation. C’est même dangereux voire de la folie. Ça termine dans tous les cas en burn out assuré. On fait des rangements pour chaque chose dans la cuisine. On anticipe sur les repas. On se met au batchcooking par exemple ou au meal prep!. Diane, que je suis et connais depuis très longtemps via les réseaux, étudiante en nutritherapie et avec qui je partage les convictions alimentaires loin de tout ce qu’on nous rabâche depuis des décennies en terme de healthy, a créé : Batch cooking solution. Elle a tout préparé et mis en œuvre pour te faciliter la vie. Des listes de courses, des menus, des méthodologies précises pour anticiper tes repas de la semaine, et profiter au maximum de tes enfants au lieu d’être en cuisine chaque jour à te demander : mais qu’est ce que je fais à manger. J’ai moi même batchcooker pendant longtemps ( pas depuis bébé malheureusement) mais je compte m’y remette très prochainement. Je batchcooker pour 2 ou 3 jours en général et c’est déjà super.

Diane te propose son atelier gratuit ici pour découvrir sa méthode : https://bit.ly/3d3AYQ2

Et toi quelles sont tes astuces?

Z'en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s