Autres

Mon expérience Papillomavirus. Mes conseils Naturo.

Je débute cet article en te disant même si tu n’as pas encore lu mon histoire : si tu as plus de 25 ans et que tu n’as jamais fait de frottis ou qu’il a plus de 2 ans, fonce chez ta sage femme ou ta gynécologue, et demande en un. C’est un ordre.

Papillomavirus. Ou HPV. En soi rien de grave. On est un grand nombre à être porteurs de ce virus, puis qu’il se transmet par voie sexuelle. Et pas beosin d’avoir eu de multiples partenaires, un suffit. J’en suis la preuve vivante. Concrètement il y a plusieurs typres de souches, pour la plupart bénines. Deux souches sont responsables sur le long terme dans le processus du cancer du col de l’utérus, le HPV 16 et le HPV 18.

Me concernant en Janvier 2020,suite à un frottis non prévu, au retour d’un week end heureux, ma sage femme m’appelle et m’annonce que les résultats révèlent un HPV 16 et des cellules anormales. Gross stress. Je fais quelques recherches car honnêtement je n’avais jamais entendu parler du HPV. (Oui pour une naturopathe, c’est un peu ballot).

Je lis les mots Cancer du col et je m’effondre. Choc de l’ignorance évidemment. Je rentre chez moi et sous les conseils de ma SF j’appelle l’hôpital de ma ville pour prendre rdv pour une colposcopie. C’est un examen non douloureux, sans anesthésie, durant lequel on inspecte le col de l’utérus et dans lequel on injecte un colorant afin de révéler d’éventuelles lésions. Une biopsie est réalisée sur un fragment du col qui serait donc touché. Cela a pris tout au plus 10 minutes, je n’ai pas eu de douleurs ni de saignements consécutifs. On me dit que si tout va bien je recevrai un courrier sous 15 à 20 jours, si c’est négatif, on m’appelera.

De nature pessismiste surtout quand il s’agit de médecine traditionnelle, j’attends un appel à tout moment. Mais Début avril 2020 je reçois un courrier à la maison. RAS. Il faut dire que entre Janvier et Mars, après quelques recherches de part mon job, je me suis auto prescrit un traitement de 2 mois à base d’ampoules de shiitaké, thym, et echinacée. . Cela semble avoir fait effet. Je repars donc dans la vie le coeur léger. Je dois refaire un contrôle 6 mois après.

Au mois d’août 2020 je refais un frottis car j’avais un rdv pour autre chose. Cette fois ci c’est douloureux et je vois que du sang part dans le tube destiné au labo. 10 jours après la sage femme m’appelle le résultat est bon mais néanmoins on me demande de le refaire car le sang a corrpu certaines données.

La rentrée se profile, je suis overbookee, j’ouvre mon cabinet de naturopathie, tout s’emballe, puis je me fais une énorme entorse à la cheville avec 7 semaines d’immobilisation. Puis j’apprends que je suis enceinte. Je vais à mon premier rdv sage femme quand je suis à plus de 2 mois de grossesse, l’écho de datation est faite quasi vers 3 mois. Et à ce moment là la sage femme qui me suit me dit : pas d’urgence on fera un frottis quand vous aurez accouché.

hdr

La grossesse se déroule. Je ne pense plus du tout à tout ça. J’accouche, les suites de couches sont compliquées car j’ai fait 4 nuits d’insomnie à l’hôpital, et 3 jours après bébé est hospitalisé pour une bactérie dans le rein. Je n’ai aucun répit, aucun repos. Pendant l’hospitalisation de bébé je profite d’être sur place et je demande un prélèvement vaginal car je sens que quelque chose cloche. Personne ne m’appelle pour les résultats, j’essaie en vain d’avoir le service des sages femmes une dizaine de jours après le prélèvement. Enfin on me répond et réponse vague : ouhla il vous fait faire une cure de probiotiques ( que je faisais déjà de moi même) car votre flore n’est pas jolie. Rien de plus. Je reçois les résultats chez moi 5 jours plus tard. J’ai un streptocoque ! Pourquoi ne me l’a t elle pas dit au téléphone. Je me traite avec de l’extrait de pamplemousse mais je traverse des moments difficiles, rentrée des enfants, seule avec les 5 depuis l’accouchement, je suis épuisée, je laisse traîner. Enfin mon médecin me prescrit un antibiotique fort à mettre localement.

Au bout de quelques jours, je me sens un peu mieux, je fais une cure de probiotiques par le bas également.

Puis rebelotte je sens comme une gêne en bas c’est désagréable, sachant que je n’ai jamais eu de mycoses de ma vie je découvre ces sensations désagréables.

J’appelle la sage femme en bas de la rue en urgence, elle me prend entre 2 patientes, me fait un prélèvement vaginal. Résultat 4 jours plus tard, une nouvelle infection avec une nouvelle bactérie. Elle me dit que de nos jours c’est courant d’être contaminée à l’hôpital (!!!!!) et que c’est là bas que j’ai attrapé le streptocoque et cette bactérie. Elle me prescrit des antibios incompatibles avec l’allaitement, je décide de faire les choses moi même, en achetant un savon intime bio auquel j’ajoute de l’ extrait de pamplemousse et ouf ça disparaît. Elle me dit une fois l’infection soignée qu’ il faut faire un frottis de contrôle quand même.

Je m’exécute. Je me présente à nouveau au cabinet. Frottis. Je ne sens rien. Ça va vite. Elle me dit qu’elle m’appelle uniquement si le résultat est négatif. 10 jours s’écoulent comme prévu et pas d’appel. Je me dis ouf c’est bon cette histoire est enfin terminée plus de hpv, plus de bactéries, la vie peut reprendre.

Sauf que. Au 10 ème jour elle m’appelle. Message sur répondeur. Madame vos résultats de frottis sont très mauvais, rappelez moi. Je passe les récupérer et effectivement, le hpv est toujours là ou plutôt est revenu ( car ce sont des virus qui peuvent rester en sommeil des années) sûrement encouragé par mon épuisement post partum, mes nuits blanches et donc mon système immunitaire HS, malgré une alimentation carrée, adaptée, j’ai pris un sacré coup à la santé.

Résultat : dysplasie de haut grade. Lésion et cellules pré cancéreuses.

Rebelotte. On repart pour une colposcopie. Cette fois ci pas de traitement au shiitaké car j’allaite et les ampoules ne sont pas prévues pour cette période de vie. Alors j’improvise. Pollen d’acacia congelé, zinc en gélules et retour à un régime méditerranéen strict. Même si je ne suis pas du tout pour les régimes alimentaires tu le sais, dans mon cas, il me faut du simple, peu de glucides, et je n’ai pas le courage de me lancer dans du keto qui serait recommandé pour un temps car je ne peux pas renoncer aux fibres apportées par les fruits et légumes que je chéris tant.

Je te donne rdv d’ici quelques temps pour les résultats de cette colposcopie et voir si chirurgie il y aura avec une conisation du col c’est à dire qu’on enleve un bout du col de l’utérus pour enlever les cellules pré cancéreuses. Mais j’ai espoir et je suis positive, et je crois au fait que d’ici là, inchaaAllah, mes résultats seront meilleurs et que j’éviterai la chirurgie.

En tout cas. Sois plus au fait que moi. Sois plus responsable. Et fais toi dépister. Quel que soit ton passé, ton présent, tu as peut être ce virus en toi, et il suffit d’un moment off de ton corps pour le réanimer. Alors toutes à vos frottis.

3 commentaires sur “Mon expérience Papillomavirus. Mes conseils Naturo.

  1. Sobhaana Llah quelle histoire !! Qu’Allah te facilite et t’apaise. Le 1er frottis que j’ai fait c’était il y a 2 ans je crois, au cours de mon protocole FIV, ça ne m’aurait jamais traversé l’esprit sinon. Qu’Allah te préserve

    J’aime

Z'en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s