Autres

L’épuisement post partum, si on m’avait prévenu…

Je rentre dans le vif du sujet sans plus de protocole. Le Web français est mal fichu et mal achalandé quand il s’agit de plein de sujets concernant le maternage. Le Web anglophone est bien plus fourni et c’est là que j’ai trouvé ce que j’avais. Un « pnd ». Je trouvais que le burn out ne collait pas du tout à ce que j’experimentais, ni la définition de dépression post partum. Et là, révélation, je souffre d épuisement post natal. Alors dit comme ça ça semble comme une énieme plainte de gonzesses, je te vois froncer les sourcils à croire que je fais ma Cosette.

Figure toi que l’objet de cet article est simplement de mettre en lumière les méfaits avérés des exigences que l’on a dans les pays occidentaux envers la femme post accouchement.

Une émission diffusée à la télé dit : ces mamans ont des vies à 100 à l’heure mais leur priorité reste leur famille « . Voilà. Il faut être partout sur tous les fronts. Parfaite. Et muette. Forte surtout. Sinon t’es pas une meuf de l’an 2000.

On te surprotège ( enfin bébé parce que n’oublie pas tu n’es qu’un kinder surprise, cf un de mes articles précédents) et on te surmedicalise pendant toute la grossesse, mais une fois que t’as pondu c’est à ciao bonsoir débrouille toi Bernadette et stp en plus ne fais pas trop de bruit.

Donc 9 mois de grossesse, mise au monde d’un être vivant, parfois dans des conditions difficiles, césarienne et Cie , famille qui n’a pas le temps de se préoccuper de savoir si tu vas bien, ou qui est trop loin, conjoint qui a peu ou pas de congé parental, charge des aînés à s’occuper, et hop tu dois te lever 2 jours après, le vagin ravagé mais le sourire aux lèvres et prête à reprendre une vie « normale », sans aide, sans compassion.

Il faut se concentrer absolument sur les besoins de bébé, ce qui est logique puisque c’est un être qui vient de débarquer dans ce monde de fous après 9 mois au chaud. Mais les besoins de maman, on en fait quoi ? Elle les roule en boule et leur met une pichenette comme une crotte de nez ?

Dramatique. Alors si en plus tu es comme moi, éduquée et conditionnée à tout faire bien, l’amour qu’on te donne découlant de tes performances à tous les niveaux, et maîtresse de la culpabilité, si une miette traîne ou le linge n’est pas pendu dans les heures suivants le lavage, imagine la pression post partum qui te retombe dessus.

Alors on te dira mais fallait anticiper, congeler des bons petits plats avant, faire venir tata Francine, déléguer au papa. Ben ouais mais pour un faible pourcentage de femmes c’est possible tout ça. Dans certaines cultures pendant 40 jours la femme qui accouche est une reine qui ne touche pas une casserole ou un balai, qui voit son bébé se faire bercer par des bras aimants et familiers en relais.

Ici. Rien. Le néant. Tout juste un suivi sage femme 6 semaines après. Dans l’entre temps tu te gères les nuits blanches ou entrecoupées, la découverte d’un nouveau né et de ses pleurs, la chute des hormones, les autres enfants à gérer, les tâches du quotidien à reprendre rapidement, pour certaines même le travail au bout de un mois ou 2. La folie.

Si on m’avait demandé de reprendre le boulot aux 3 mois du dernier j’en aurais été incapable. Marcher jusqu’aux aux toilettes est déjà une épreuve.

L’épuisement post partum si il n’est pas diagnostique et pris en charge rapidement peut s’éterniser. Des mois. Et même des années.

Alors que faire madame la naturo ? Moi même victime de tout ça je suis le cordonnier super mal chaussé.

Il faut déjà qu’il y ait des informations sur cela. Des campagnes de pub pourquoi pas. Un vrai système qui se mette en place. Des doûlas reconnues, spécialisées et légitimée s dans ce suivi post partum. Il faut que l’on cesse de dire à la maman de se reposer quand bébé dort car notre corps n’est pas une machine programmable, avec un bouton on/ off. Il faut arrêter de faire croire qu’un bébé dort 21h par jour à la naissance et que la mère peut se reposer à loisir. Il faut arrêter d’attendre que la maman crie à l’aide alors qu’on connaît sa situation. Il faut que maman mange des nourritures riches saines si possibles préparées avec amour par l’entourage. Il faut chouchouter maman et ne pas l’abandonner pour qu’elle puisse chouchouter à son tour son bébé.

Être mère ce n’est pas anodin, complètement bateau sous prétexte que l’on fait ça depuis des millénaires. Donner la vie c’est pas comme faire caca. On ne tire pas la chasse d’eau et tout part. Être mère c’est être un pilier de ce monde, c’est être la garantie de la survie de l’humanité. Redorons le blason de la mère qui accouche.

Jaurais aimé savoir tout ça et j’en paie les pots cassés. Et arrêtons de dire soyez préparées. Anticipez. Non soyez là vous gens autour, c’est tout ce qu’on vous demande.

10 commentaires sur “L’épuisement post partum, si on m’avait prévenu…

  1. Assalaamalayki wa rahmatullah ma chère Caro qu’Allah t’assiste et te facilite cette période difficile tahur InchaAllah . Je suis là InchaAllah tu es dans mes pensées et doua quAllah préserve ta petite famille InchaAllah que de belles choses à venir ❤️❤️❤️❤️

    J'aime

  2. salam aleiki wa rahmatullah

    SubhanAllah en te lisant j’apprends bcp de choses Allahouma barek.. Qu Allah t apaise et te donne la force.( ton humour m’avait manqué et je pense tjr au kway dans des moments de bad comme maintenant ça redonne le sourire)
    Félicitations pour ce petit bout qu’ Allah en fasse 1 pieux et vertueux au bon comportement envers toi.

    Tu es dans mes du3as car je ne peux pas t’aider autrement qadarAllah wa machaf3al

    Merci pour ce post très instructif. (J’ai toujours le même numéro au cas ou)

    des bisous aux enfants hafidhakoumLlah

    M.oum Zakariya

    J'aime

  3. Salam alaiki Waw quel article machaAllah!
    Tu m’as fait pleuré… C’est tellement trop vrai malheureusement….
    Le « dors en même temps que bébé » même à la maternité cela ne marche pas alors que dire une fois rentrée… Entre l’allaitement, le linge, les repas, les autres enfants, les protocoles familiaux…..
    En tout cas Qu’Allah te facilite et protège ta famille ma sœur.
    À toutes les mamans vous êtes des warriors sachez le !!!!!!!

    J'aime

      1. Oufik baraka. Cela m’a rappelé beaucoup de souvenirs j’ai eu le sentiment de me lire…. Je n’ai jamais écrit ce que j’avais ressenti après mes accouchements, si j’avais dû le faire je n’aurai pas fait mieux surtout après mon dernier hamdouLilleh ala qouli hal.
        Sahal Allah Laki oukhty.

        J'aime

Z'en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s