Autres

Avoir des ados…

Ah ouais ici c’est intergénérationnel. Je te passe du bébé à l’ado en un claquement de doigt. Après j’ai un peu tous les âges à la maison, vois tu, donc mon expérience personnelle est unique et sans limites.

Alors avoir des ados en 2021, suicide ou panacée ? Vous avez 4h, page double, et stylo à plumes.

Tu sais ce qui m’énerve, c’est quand les gens ont le culot de te dire :  » Ouais mais c’est bon ils se gèrent tous seuls, ils sont grands. » Euh, évidemment dès 13 ans d’ailleurs je les envoie chasser leur propre gibier avec leurs dents dans la forêt, douche avec la pluie, et pour l’école c’est débrouille toi dans la rue à vendre des champignons aux mamies de la ville pour apprendre à compter.

La blague. Alors oui bien sûr que mes filles de 15 et 16 ans sont autonomes sur plein de choses, savent tenir une maison intégralement, savent faire des courses seules, faire à manger, savent mettre un plein d’essence, changer des couches, apprendre des leçons sans que je ne sois derrière leur bas du dos. Alhamdoulillahi. Et heureusement j’ai envie de dire. J’ai quand même de la chance d’avoir des bonnes gamines Allahibaarak.

Mais. Parce que il y a toujours un mais avant juin, hum, ça n’en reste pas moins des enfants, avec des besoins, des émotions, en perpétuel conflit intérieur, avec des problèmes vachement plus compliqués qu’une diarrhée dans une couche. Mon aînée me dit qu’être ado en ces temps un peu fou, c’est un beau me*dier.

Hormones en ébullition, corps qui change, échec scolaire, harcèlement pour certains, recherche sans cesse de personnalités, goûts et en construction permanente.

Alors comment communiquer avec un ado? Déjà ouvrir sa bouche est un bon début. Leur parler comme un égal. Choisir ces combats. Ne pas avoir de tabous. Être la personne vers laquelle ils se tournent plutôt qu’internet. Aller vers eux. Fouiller. Creuser. Faire des trucs avec un seul d’êntre eux. Être là mais pas trop. Leur faire confiance un minimum. Mais tout ce job commence avec un peu de bon sens dès la sortie des couches justement. Une relation ça se bâtit dans le temps, dans l’échange, dans la sueur, dans l’intelligence, et surtout pas, mais alors surtout pas dans une relation de dominant et dominé. Ouste les techniques éducatives des années 30. Pitié. Et tout se construit dans l’exemple. Si tu es un humain à peu près décent, et présent, il y a de fortes probabilités pour que ton gosse soit un peu pareil.

Honnêtement il n’y a pas de recettes miracles. L’amour étant toujours la solution. Et le chocolat aussi. Mais dans ce cas là ça ne nous aide pas des masses.

Un commentaire sur “Avoir des ados…

Z'en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s