Autres

Apparemment je ne suis qu’un kinder surmédicalisé …

Tu dois te dire, wow, mais elle a fumé la go, elle se prend pour un chocolat. Nan t’inquiète, malgré ma fatigue actuelle, dû à de récents événements familiaux, je ne me drogue pas.

Je vais continuer sur le sujet de la maternité mais cette fois, avant l’accouchement. Je te parle de la grossesse.

Être enceinte. Ce formidable moment tant attendu par les 3/4 des femmes sur cette planète. Qu’on te fait miroiter comme un épanouissement incroyable et j’y reviendrai dans un autre article, parce que pour beaucoup de femmes, c’est aussi un moment de maladie, de doutes, de souffrance. Pour l’heure je souhaite aborder le côté médical de la chose.

En 2021,la grossesse est apparemment considérée comme une maladie, tant les suivis sont complexes, redondants et culpabilisants. Mais surtout, les gynécos, sages femmes sauf exception et autres, semblent plus concernés par bébé que par toi du début à la fin. Combien de fois ai je entendu durant ma dernière grossesse cette phrase : oui mais ce qui est important c’est le bien être de bébé. Hmmmmmm, OK, sinon moi je pue ? Parce que jusqu’à preuve du contraire si maman ne va pas bien, bébé non plus. Enfin je ne sais pas, je ne suis pas scientifique, mais à moins d’être un kinder surprise en chocolat, dont le jouet à l’intérieur n’est pas impacté si on le bouffe, je pense fortement que le bien être de maman devrait être la priorité non ?

Alors oui être enceinte c’est une responsabilité, on ne s’engage pas dans ce projet si on compte descendre une bouteille de pinot noir tous les soirs, ou sauter en parachute à 7 mois de grossesse. Duhhh ! Pour autant, les contrôles mensuels, les prises de sang à répétition, les touches vaginaux systématiques, les prévisions de poids avec échographie numéro 4 et 5 sait on jamais, les régimes alimentaires (si tu les écoutes on a toutes du diabète gestationnel de nos jours), ou à contrario nous faire avaler des substances infâmes (glucose pur bonjour), nous répéter tous les mois « vous avez mis vos bas de contention, il y a des risques madame », tout ça sans se soucier une seconde de maman, mais uniquement de bébé, c’est quand même une grosses blague.

Alors personnellement j’ai suivi mon instinct, je ne t’encourage pas à faire de même, mais quand on m’a proposé pour le dernier un déclenchement 15 jours avant pour suspicion de macrosomie, ( bon les 2 précédents faisaient 4kg 500 à la naissance), j’ai refusé entre autre. Parce que moi, je ne suis pas qu’un kinder surprise et que je suis un être humain avant tout, j’ai décidé de penser à moi, pour penser à lui, aussi.

Un commentaire sur “Apparemment je ne suis qu’un kinder surmédicalisé …

  1. Un bébé ne peut pas être bien si la maman ne l’est pas, alors notre bien-être est primordial pour l’évolution de notre bb. Tout à fait d’accord pensons à notre bien-être pour leur bien-être 😉

    J'aime

Z'en pensez quoi?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s